Le clonage en lui-même.

 

I) Le clonage en lui-même.

 

Le terme « clone » désigne un objet ou un organisme considéré comme identique à un autre. Le clonage c'est l'obtention par des manipulations biologiques , d'une série de molécules identiques ou d'êtres unicellulaires ou pluricellulaires dotés d'un patrimoine génétique identique. Il existe deux types de clonage :

 

  • le clonage thérapeutiques : qui est un procédé de clonage consistants, après transfert du noyau d'une cellule du corps d'un adultes dans un ovocyte énucléé, à créer in vitro des lignées de cellules souches, utilisables pour traiter des maladies dégénératives ou invalidantes chez le donneur du matériel génétique, sans risque de rejet immunitaire.

 

  • Le clonage reproductif : qui est un procédé de clonage consistant à créér, à partir d'une cellule prélevée sur le corps d'un animal ou d'un être humain adulte, un individu génétiquement identique à celui sur lequel a été effectué le prélèvement.

( Le noyau de la cellule est introduit dans un ovocyte énuclée; après formation in vitro d'un embryon, celui-ci est transplanté dans l'utérus d'une mère porteuse).

 

a) Le principe du clonage animal.

 

Le clonage est un principe qui consiste à extraire d'un premier individu des cellules somatiques puis, grâce à un second individu de prélever un ovule dans lequel on retire le noyau. L'ovule obtenu est énuclée et on le fait fusionner avec la cellule d'ADN du premier individu. Pour parvenir à la fusion on impose des impulsions électriques. L'embryon obtenu est ensuite implanté dans un individu porteur. Pour parvenir à un clonage de ce type il faut donc 3 individus.

 

 

Cellules somatiques: les cellules somatiques sont des cellules qui ne seront jamais à l'origine de gamètes (spermatozoïdes ou ovules). Ce sont majoritairement les cellules qui constituent un individu.

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×